Nouvel utilisateur



  • Enfin, je l'ai ....
    Premières impressions : petit instrument léger, confortable sous les doigts, j'attends de découvrir les possibilités pour apprécier son prix élevé (presque deux fois plus cher qu'un AKAI EWI 5000)
    Complètement béotien en matériels MIDI, je découvre que les vidéos disponibles (à part celles destinées à montrer les sons internes) sont "de la triche" : les sons qu'on entend sont issus de contrôleurs MIDI externes, donc appréciation des possibilités de l'instument faussée (déçu)
    Par ailleurs, je découvre qu'en utilisant le Link, branché sur ampli, les sons produits n'ont pas de rapport avec les sons internes à l'instrument. Aucun repère pour savoir quel instrument on va sortir. Mais peut être que je n'ai pas bien compris les explications du PDF... On peut changer le son par les flèches haut et bas, mais c'est l'exploration dans la jung le sauvage du MIDI.
    Si j'ai bien compris, si on veut vraiment choisir un son standard, comme j'en ai dans mon logiciel musical (Harmony Assistant de chez Myriad), il faut un "vrai" contrôleur MIDI en plus de l'instrument et du Link... Pas simple, et pas assez expliqué pour un débutant. Dommage, ça fait des déçus.
    Comme au quotidien j'utilise Linux, il va falloir que je continue mes essais en remettant en service un ordi sous Windows. J'ai du pain sur la planche !
    Concernant le forum, il manque un moteur de recherche par thème, je n'ai pas trouvé par exemple de sujet en cherchant manuellement dans les pages le mot "link".

    J'apprécie par contre la réactivité de l'équipe. Bravo, il s'agit d'un bel outil, qui ne va que s'améliorer j'en suis sûr !



  • Bonjour Bernard !

    En termes des sons MIDI, le Sylphyo est bien un contrôleur MIDI, qui a aussi des sons internes, donc utiliser un logiciel MIDI n’est pas forcement de la triche.
    Quand vous parlez d’utiliser le Link branché sur un ampli, vous l’utilisez bien appairé avec le Sylphyo ? Dans ce cas-là, vous pouvez simplement changer de son directement sur votre Sylphyo, sans besoin d’utiliser les flèches du Link.
    Pour l’utilisation sous Linux, il n’est pas officiellement testé par Aodyo, mais je suis sûr que n’importe quel logiciel ayant des capacités MIDI a travers USB doit pouvoir recevoir un signal du Sylphyo.

    Maxence



  • Bonjour Bernard,

    Comme tu avoues être un béotien en MIDI, je comprends que tu sois déçu !

    Le SYLPHYO est avant tout un instrument midi et je l'utilise exclusivement ainsi, puisque "je n'ai que" le premier modèle sans sons internes.

    Je possède un Yamaha WX5 et un AKAI EWI 4000 dont je ne me sers plus, depuis que j'ai apprivoisé le SYLPHYO !!!

    Pour le moment je n'ai pas envie/besoin de passer au SYLPHYO avec sons internes, car avec des instruments VST comme SWAM, ou mon Yamaha VL70 je suis comblé...

    En ce moment je découvre le RESPIRO https://www.imoxplus.com qui offre des possibilités infinies de travail sur n'importe quel contrôleur MIDI et la nouvelle version a des sons vraiment bluffants.

    Pour avoir essayé et/ou possédé tous les contrôleurs à vent depuis qu'ils existent, le SYLPHYO est le seul qui s'approche d'un instrument à vent (je suis trompettiste).
    J'attends avec impatience le bec (promis par AODYO.............) qui devrait combler le manque de contrôle avec la bouche/dents/lévres



  • @Jac635 Il faut préciser que le Sylphyo est un instrument a part entière, et pas "avant tout un instrument midi". Le Sylphyo a 14 sons inclus (dont 2 sortis la semaine dernière)



  • @Maxence822 Parce que tu possèdes un SYLPHYO avec sons internes...

    Mon SYLPHYO n'est pas un instrument à part entière, ce n’est qu'un contrôleur à vent MIDI sans fil !



  • Le Sylphyo tel qu’il est commercialisé aujourd’hui est un instrument autonome tout en restant un contrôleur MIDI sans fil quand il est associé au Link ... et un instrument autonome sans fil également avec le Link.
    Nous avons tenu à la conception du Sylphyo initial à pouvoir le faire évoluer pour être un instrument autonome sans pour autant abandonner les possibilités d’ouverture et d’association avec d’autres solution de synthèse sonore (les SWAM et le VL70m sont pour nous des références).
    L’enjeu de la solution de synthèse interne était de pouvoir rendre la pratique encore plus facile et immédiate (possibilité de jeu au casque avec le seul Sylphyo en tout lieu) mais aussi d’exploiter les possibilités de jeu expressif et de pilotage du son que propose le Sylphyo. Les sons internes sont conçus pour exploiter ces possibilités et illustrer le potentiel de l’instrument. Combiné à d’autres dispositifs on peut bien sûr aller encore plus loin et laisser à chacun la possibilité d’être créatif dans la construction de sa propre solution en associant le Sylphyo à des instruments ou effets virtuels ou matériels.
    Pour ce qui est de la partie bec actif la possibilité est présente depuis l’origine, comme pour l’emplacement pour la carte de synthèse interne qui nous permet de proposer une mise à niveau du Sylphyo par intégration de cette carte sur les modèles initiaux.
    Simplement il nous a fallut du temps pour faire aboutir cette partie synthèse interne et nous avons encore du travail pour continuer à étoffer ses possibilités.
    Nous avons fait quelques premières expérimentations sur des becs alternatifs mais il nous faudra encore pas mal de temps pour aboutir à une solution satisfaisante et pour l’industrialiser pour pouvoir la proposer à tarif qui ne soit pas trop rédhibitoire.


Log in to reply